En savoir plus sur la coopérative

oak_no_1

Qu’est-ce qu’une coopérative ?

On peut faire une analogie entre un arbre et une coopérative ou un groupe d’entreprises.

Si l’arbre naît d’une graine, l’idée est le germe de la coopérative.

En se développant, la graine fera d’abord des racines, puis un tronc, puis des feuilles. Elle cherchera ensuite de l’eau et des nutriments. La coopérative se développera en analysant d’abord les besoins de sa communauté, elle se renseignera ensuite sur les ressources disponibles, créera des produits ou services, les commercialisera, et ainsi de suite.

L’arbre devra se trouver dans un emplacement qui lui permettra de grandir à son plein potentiel. De même, la coopérative doit être localisée au bon endroit ; elle doit aussi être bien planifiée et structurée. Elle doit se doter d’une vision d’avenir, de financement et de moyens de transport. Elle a besoin de l’appui de la communauté et devra former ses membres.

Une fois bien établi, l’arbre sera en bonne santé. Il aura de solides racines, un tronc sain, une abondance de branches et de feuilles. Il fleurira et portera de nombreux fruits qui produiront de nouvelles graines. Ces dernières grandiront à leur tour et deviendront de nouveaux arbres.

Autrement dit : 

  • Les racines de l’arbre représentent la base de ressources de la coopérative, qui peut compter des terres et terrains, de la main-d’œuvre, des compétences, des équipements, des immeubles, de l’argent, ou encore des liens privilégiés avec des ONG, le gouvernement ou des groupes de soutien.
  • Le tronc représente la structure de gestion qui assure la circulation efficace de ressources vers les divers projets et qui se doit d’être forte et en mesure de soutenir ses activités. C’est au niveau de la gestion que les projets sont choisis.
  • Les branches représentent ces projets. Il vaut mieux entretenir plusieurs petits projets que de n’en avoir qu’un grand. Le bien-être de la coopérative est tributaire de cette diversification.
  • Les feuilles représentent les personnes responsables des projets et qui travaillent ensemble à leur succès. Sans ces personnes clés, la coopérative ressemble à un arbre sans feuilles et ne peut ni vivre ni grandir.
  • Les fruits représentent le produit des activités. Ces résultats doivent être recueillis, conservés, entreposés, commercialisés et vendus afin que les activités de la coopérative soient rentables pour ses membres et assurent sa pérennité.
  • Les graines des fruits produits par le premier arbre représentent les nouvelles initiatives qui prennent naissance grâce aux activités de la coopérative initiale.

Mieux vaut une forêt qu’un arbre seul. En forêt, les arbres s’appuient les uns sur les autres et se protègent les uns les autres des intempéries, des vents violents et du soleil accablant. Ils produisent des nutriments les uns pour les autres et fournissent un gîte aux animaux et aux oiseaux. Le foisonnement des coopératives et des entreprises communautaires est aussi garant du bien commun.

SonyaHeartPourquoi la Coopérative de solidarité Transition NDG ?

Pour appuyer et réaliser ensemble l’économie communautaire émergente, une économie bâtie sur les principes de partage et de collaboration. 

Nous avons fondé la Coopérative de solidarité Transition NDG en octobre 2014 pour poursuivre nos projets de transition, pour en favoriser de nouveaux ainsi que pour mobiliser et organiser les ressources et les compétences disponibles localement pour les mettre au service de la communauté.

La Coop existe pour créer de nombreux projets de transition, des ateliers et des événements ; elle se veut un banc d’essai de nouveaux modèles économiques et souhaite devenir le nerf de l’ensemble des communautés Transition.

Les coopératives sont fondées, gérées et entretenues par leurs membres pour servir les intérêts de l’ensemble de la communauté. Les initiatives de transition sont issues de la permaculture et, tout comme elle, prônent l’équité ainsi que la bienveillance envers les personnes et la Terre. Bien entendu, chaque membre s’engage à respecter ces valeurs de base ainsi que les principes de la démocratie participative et du travail collaboratif pour le bien commun.

Créer une coopérative nous permet de développer cette vision collective tout en subventionnant nos ateliers, nos soirées cinéma, nos événements, les frais encourus par nos coordonnateurs et tout en assurant aussi la pérennité de nos activités.

L’objectif de la Coopérative de solidarité Transition NDG est de mobiliser et d’organiser les ressources et compétences disponibles localement pour servir les intérêts de la communauté.

Nos buts

  • Accroître la résilience du quartier
  • Lier l’ÉCOnomie locale aux ÉCOsystèmes locaux
  • Faciliter le développement économique du quartier
  • Accroître l’autonomie, l’actionnariat et la défense du quartier
  • Améliorer la qualité de vie et la santé de la communauté
  • Acquérir de nouvelles compétences et créer des liens entre amis et voisins
  • Appuyer les producteurs régionaux d’aliments biologiques (réseau urbain/rural)
  • Accroître le nombre de projets du type « Incroyables comestibles » et les appuyer

Notre vision

À long terme, nous désirons posséder un espace collectif où tenir nos activités et ateliers. Nous visons aussi l’établissement d’une fiducie foncière communautaire régionale afin d’appuyer la petite agriculture locale, la recherche et l’enseignement, tout en produisant des aliments frais pour notre quartier. Nous désirons que la sécurité alimentaire du quartier Notre-Dame-de-Grâce soit entre les mains de ceux qui préconisent la prospérité de ses résidents.

10 % de tous nos fonds seront mis de côté pour réaliser ce rêve commun.

 

Save

Save

Save

Save

Advertisements
%d bloggers like this: