Réduire son empreinte carbone

footprintC

e groupe pourrait chapeauter les initiatives liées à la consommation écoresponsable ou collaborative : projets ou idées de trocs ou d’échange de compétences ou de services, marchés libres, groupes d’autopartage ou de vélopartage, projets d’économie d’énergie, et ainsi de suite.

À ce jour, nos journées de troc se sont bien déroulées. Les gens y apportent et échangent des objets en bon état, des livres et des vêtements dont ils ne se servent plus. On évite ainsi d’acheter de nouveaux produits de consommation. Nous désirons poursuivre les activités de consommation écoresponsable en élargissant notre champ d’action, car nous sommes d’avis que c’est un excellent moyen de favoriser l’entraide tout en s’amusant. Nous n’avons actuellement aucun groupe dédié à ces activités, mais nous sommes à la recherche de personnes désirant planifier et coordonner des trocs ou amorcer de nouveaux projets de consommation collaborative.

Mesurez votre empreinte

L’empreinte écologique est un indicateur du stress causé par l’humain à la nature. Ayez d’abord une idée de votre empreinte écologique personnelle, car comprendre l’impact de vos choix est le premier pas vers une empreinte allégée. Alimentation, vêtements, déplacements, tout ce que nous faisons a un impact sur la nature. Lorsqu’on additionne les empreintes de chaque habitant de la planète pour totaliser l’empreinte écologique de l’humanité, on se rend compte que la Terre ne peut soutenir qu’environ 50 % de ce que nous exigeons d’elle. L’humanité utilise actuellement les ressources de 1,5 Terre pour subvenir à sa demande d’énergie, de nourriture, d’hébergement et des biens utilisés pour réaliser ses activités. Selon l’organisme World Wildlife Fund, les habitants des pays riches et plus développés ont généralement une empreinte carbone plus élevée que ceux des pays en développement.

Les trucs de la liste de contrôle « 5 R » de Béa Johnson [1]

5 trucs pour la cuisine

  • Refuser : évitez les aliments suremballés et les sacs en plastique.
  • Réduire : ayez moins d’accessoires de cuisine et déterminez quels sont vos aliments de base.
  • Réutiliser : faites vos emplettes avec des sacs et contenants réutilisables et repensez les restes.
  • Recycler : choisissez des contenants distincts adaptés à vos besoins en recyclage.
  • Rebuts : compostez vos restes alimentaires.

5 trucs pour la salle de bains

  • Refuser : ne collectionnez pas les échantillons de shampoing distribués dans les chambres d’hôtel et ne laissez pas les ingrédients synthétiques nuire à votre santé.
  • Réduire : utilisez des produits à usages multiples dans vos routines quotidiennes.
  • Réutiliser : adoptez les produits d’hygiène réutilisables (rasoirs, savons en pain non emballés, papier de toilette non blanchi, coupes menstruelles).
  • Recycler : utilisez des ingrédients en vrac pour fabriquer vos propres cosmétiques.
  • Rebuts : compostez cheveux et coupures d’ongles.

5 trucs pour la chambre à coucher

  • Refuser : résistez aux courants de la mode, adoptez plutôt votre propre style.
  • Réduire : restreignez vos ameublements et réduisez le nombre de vêtements de votre garde-robe.
  • Réutiliser : achetez des vêtements d’occasion et adaptez-les pour étendre leur vie utile.
  • Recycler : faites don de vos vêtements usés aux organismes de recyclage qui les acceptent.
  • Rebuts : compostez les restes de vos pulls de laines.

5 trucs pour le nettoyage et l’entretien de la maison

  • Refuser : n’utilisez pas de produits de nettoyage à usage unique ou antibactérien.
  • Réduire : nettoyez avec du vinaigre et du bicarbonate de soude.
  • Réutiliser : réutilisez les chiffons et empruntez les outils.
  • Recycler : achetez le vinaigre dans des contenants de verre recyclables.
  • Rebuts : compostez les moutons de poussières.

5 trucs pour le travail

  • Refuser : n’acceptez pas les cartes professionnelles, les sacs-cadeaux, les stylos ou crayons gratuits, le courrier indésirable ou les matériaux d’expédition superflus.
  • Réduire : ayez des plumes et stylos de qualité ; vous serez plus motivé à en suivre la trace.
  • Réutiliser : réutilisez les matériaux d’expédition et le papier imprimé d’un seul côté.
  • Recycler : ne recyclez que le papier imprimé des deux côtés.
  • Rebuts : compostez le papier déchiqueté et les copeaux de crayons.

5 trucs pour les enfants et l’école

  • Refuser : n’acceptez pas des journaux d’école additionnels ou les items laminés.
  • Réduire : simplifiez les jouets et les activités parascolaires.
  • Réutiliser : achetez des vêtements et des fournitures scolaires d’occasion.
  • Recycler : faites de l’artisanat avec des matériaux compostables.
  • Rebuts : compostez l’artisanat.

5 trucs pour les fêtes et les cadeaux

  • Refuser : évitez les breloques et la pacotille d’Halloween ; choisissez les articles comestibles.
  • Réduire : simplifiez votre décor des Fêtes ; choisissez les décorations comestibles.
  • Réutiliser : échangez, empruntez, louez ou achetez un costume d’Halloween d’occasion.
  • Recycler : recyclez les cartes de vœux et les emballages.
  • Rebuts : compostez les coquilles d’œufs de Pâques et les citrouilles évidées.

5 trucs pour les sorties

  • Refuser : évitez les pailles au restaurant, les trucs de plastique pour les pizzas, les écouteurs dans les avions.
  • Réduire : ne prenez l’avion que lorsqu’aucune autre option n’est disponible.
  • Réutiliser : apportez vos propres trousses de toilette en voyage.
  • Recycler : lorsque le contenant de butane de votre réchaud de camping est vide, trouez-le pour pouvoir le recycler.
  • Rebuts : utilisez les tranchées de compostage lorsque vous campez ou voyagez.

Réduire vos émissions de carbone

Nous remercions WWF Global pour le matériel qui suit :

Incontestablement, la meilleure chose que nous puissions faire pour la planète est de réduire considérablement nos émissions de CO2. Pour réduire son empreinte carbone facilement et immédiatement :

Le pouvoir du consommateur

Au jour le jour, vous pouvez avoir un impact important en vous renseignant et en consommant avec soin. En tant que consommateur, vous avez une puissante influence. Si vous choisissez les biens et services écoresponsables plutôt que les aliments et biens produits avec des méthodes non durables, les entreprises changeront leurs pratiques. En particulier :

Réduire, Réutiliser, Recycler

Ce mantra doit être à la source de nos décisions quotidiennes — au travail, en vacances, lorsque nous magasinons et à la maison. Nous pouvons tous :

Faites-en plus !
Agissez           Nos choix personnels sont importants, mais la modification des politiques gouvernementales et corporatives l’est aussi.

Réduire votre empreinte carbone au volant

  • Pensez aux alternatives. Marchez ou prenez votre vélo et vous éviterez complètement les émissions carbone. Le covoiturage et les transports en commun réduisent les émissions en les étalant sur plusieurs utilisateurs.
  • Choisissez un véhicule à faible émission. Le kilométrage élevé n’est pas toujours indicatif de faibles émissions de CO2. Tous les véhicules ont une cote d’efficacité énergétique. Les autos électriques chargées à partir d’électricité de sources renouvelables n’émettent pas de carbone. Si vous ne chargez pas votre véhicule à partir de panneaux solaires et que vous habitez où l’électricité est produite au moyen d’énergies fossiles (Wyoming, Missouri, West Virginia, Kentucky), il vaut mieux posséder un véhicule hybride ou à kilométrage élevé alimenté au gaz ou au diesel.
  • Utilisez un support de cargaison monté sur l’attelage de remorque de votre véhicule. N’achetez pas de minifourgonnette ou de VUS si vous n’avez pas souvent besoin de traction à 4 roues ou de beaucoup d’espace de rangement. Un attelage de remorque et un support de cargaison ne coûtent que quelques centaines de dollars. Évitez les coffres de toit plus dispendieux qui augmentent la traînée aérodynamique et réduisent les économies de carburant.
  • Style de conduite. Les excès de vitesse et l’accélération réduisent le kilométrage (jusqu’à 33 %), gaspillent le carburant et l’argent et augmentent votre empreinte carbone.
  • Gonflement des pneus et autres mises au point. Les pneus bien gonflés améliorent la consommation d’essence et le kilométrage (jusqu’à 3 %). Il est aussi bon d’utliser l’huile moteur indiquée et de garder le moteur en bon état puisque l’entretien des capteurs d’oxygène et d’autres éléments peuvent améliorer le rendement énergétique du carburant (jusqu’à 40 %).
  • Évitez les embouteillages. Les embouteillages gaspillent le carburant et créent des émissions carbone inutiles. Utilisez les systèmes d’information sur la circulation routière, modifiez votre parcours ou attendez.
  • Divers. Combinez les voyages pour faire vos emplettes. Retirez tout poids excessif de votre auto. Utilisez le régulateur de vitesse.

Réduire votre empreinte carbone en tant que voyageur aérien

  • En général. Jusqu’à ce que le carburant aviation ne soit plus à base de pétrole, évitez de voyager par avion dans la mesure du possible, faites-le moins souvent, prenez des vols moins éloignés et voyagez en classe économique.
  • Déplacements par avion pour les loisirs. Prenez moins de vacances dans des régions éloignées et plus de vacances à des distances accessibles en voiture ou à Balconville.
  • Déplacement par avion pour le travail. Utilisez plus souvent les outils de vidéoconférence comme Skype et Facetime.
  • Quelle classe ? La classe économique est préférable, et ce pour les mêmes raisons que l’autopartage et les transports en commun. L’empreinte carbone de chaque passager est réduite quelque peu parce qu’elle est partagée par plusieurs personnes.
  • Voyager en classe économique, c’est distingué. Lorsque le Prince William se déplace en classe économique, il donne l’exemple. En contrepartie, le Prince Alwaleed bin Talal al-Saud et le Sultan de Brunei achètent de grands avions et les convertissent en palaces volants.
  • Refusez les voyages en avion privé. Si vous ne pouvez faire autrement, voyagez en classe affaires ou en première classe puisque ces sièges se remplissent toujours et évitez tout avion privé, y compris les services comme NetJets et XOJET.
  • Ne soyez pas un touriste de l’espace. Écoutez plutôt des émissions télévisées comme NOVΛ.

Réduire votre empreinte carbone à domicile

  • Isolez votre maison et bloquez les fuites d’air. Réduisez les courants d’air et fuites en calfeutrant, en isolant et en utilisant des coupe-froids.
  • Appareils ménagers. Que l’efficacité énergétique soit votre première considération lorsque vous choisissez une fournaise, un climatiseur, un lave-vaisselle ou un réfrigérateur. Les appareils portant le sceau ENERGY STAR sont réputés être moins énergivores.
  • Éclairage. Éteignez les lumières inutiles. Remplacez les ampoules incandescentes avec des lampes fluorescentes compactes ou des lampes D.E.L.
  • Thermostat. Ne le réglez ni trop haut ni trop bas. Installez un modèle programmable qui éteindra le chauffage ou le climatiseur en votre absence.
  • Solaire. Ajoutez des panneaux solaires au toit de la maison. Ceci est un peu plus dispendieux que les options précédentes, mais il est possible d’obtenir du financement pour réduire le coût initial.

Réduire votre empreinte carbone alimentaire

  • Mangez local et bio. Environ 13 % des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis sont créées par la production et le transport des aliments. Les transports et plusieurs engrais chimiques requièrent ou sont fabriqués avec des carburants fossiles.
  • Réduisez votre consommation de bœuf et de produits laitiers. L’élevage de vaches requiert de grandes ressources. Évitez surtout le bœuf du Brésil, car il broute sur des terres anciennement réservées à la forêt tropicale. La déforestation contribue en grande partie aux émissions de carbone et aux changements climatiques.

D’autres façons de réduire votre empreinte carbone

  • Eau. Afin d’utiliser moins d’énergie pour vous alimenter en eau ainsi que pour la traiter et la chauffer, lavez votre automobile moins souvent, jardinez des plantes adaptées à votre climat, installez des systèmes d’irrigation au goutte à goutte. Procurez-vous aussi des pommes de douche, des robinets, des toilettes, des lave-vaisselle et des laveuses à débit réduit.
  • Réutiliser et recycler. On estime qu’environ 29 % des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis proviennent de l’extraction de ressources, de la fabrication, du transport, et de l’élimination finale des biens de consommation (objets et produits, emballage, matériaux de construction, véhicules), excluant les aliments. L’achat d’objets d’occasion et la revente ou le recyclage réduisent de façon dramatique votre empreinte carbone liée à la consommation.
  • Les énergies renouvelables. Quand vous le pouvez, prônez et défendez les énergies renouvelables comme l’éolien, le solaire, le géothermal et les projets hydroélectriques et de biomasse bien conçus.

[1] Notre traduction d’un extrait du livre Zero Waste Home (the Ultimate guide to Simplifying Your Life by Reducing Your Waste, de Béa Johnson. Son livre est aussi disponible en français sous le titre Zéro déchet.

Save

Save

Advertisements
%d bloggers like this: